Parce qu’il ne faut pas oublier que connaitre les vingt meilleurs albums de l’année c’est bien mais s’ils peuvent être gratuits c’est encore mieux (20% plus cool). Alors oui, “projet musical” parce qu’il y a aussi des mixtapes, des compilations, des morceaux et des EPs. Bref, sans plus attendre voici donc mon contre-top-20 en quelque sorte (dans le désordre) :

Blank Banshee – Mega

3 ans de silence, des tweets mystérieux, des threads spéculant une date de sortie à n’en plus finir sur Reddit puis une sorte de jeu de pistes virtuel. C’est ce qu’il aura fallut endurer pour mériter ce 3ème album du papa de la vaportrap. Alors forcément, pour les fans, il ne pouvait être que décevant. Pour les autres, l’album mérite amplement sa place dans ce top.

Disponible sur Bandcamp.

DaFake Panda – The Iɱportᴧncɘ of Nostɐɭgiᴧ & Dᴧtᴧïst secrɘt ɱᴧchines

Une fois n’est pas coutume. 3 ans d’attente entre les 2 derniers albums de DaFake Panda. Le producteur d’IDM parisien continue de savamment doser glitch music et breakcore pour nous livrer encore une fois un album expérimental déroutant.

la Chose Maeng – 511 Kinderheim EP

Des grosses basses, parfois un peu trap, parfois un peu witch house. Cet EP du rappeur reconverti en producteur de musique électronique dégage un certain aura envoutant que l’on n’aurait du mal à expliquer. La suite de notre voyage dans le monde fascinant de la glitch music et du breakcore.

Disponible sur bandcamp. Pour les plus curieux 3 de ses projets plus orientés witch house sont sortis en téléchargement à prix libre cette année : Katsumata’s Dream Tome 1 et Tome 2 et Wammy’s House.

business casual – Digital Office Four

Le label de vaporwave “business casual” a choisi 2016 pour nous offrir sa 4ème compilation. Mêlant nu disco, future funk et des sonorités plus expérimentales, les titres s’enchainent très naturellement (parfois même quasi-logiquement) malgré la grande diversités de genres et de producteurs. Des morceaux de qualités pour un enchainement cohérent à saluer.

Disponible sur bandcamp.

commune 310 – commune 310 summer’16

Une autre compilation d’un autre label à tendance future funk/bass sans majuscule à son nom. Concrètement, avec ses relents de nightcore et des aiguës parfois trop prononcés donnant une impression de “ça fait du bien quand ça s’arrête”, l’album est mauvais. Cependant, le jeune label japonais ne demeure pas pour autant “inintéressant”, en effet entre 2 virages dubstep, on entrevoit des rythmes plus sobres et l’on se dit souvent “c’est bête moins d’effets, de basses et d’aigues et ça aurait pu être chouette”. A cet égard on appréciera surtout les morceaux les plus simples comme “tardily” de Batsu et ses petites ritournelles électros.

A noter que depuis est sorti commune310 Christmas EP 2016Lui aussi gratuit et d’un peu meilleure qualité.

In Love With a Ghost – discography (2016)

Parfois payant, parfois gratuit (gratuit à l’heure où j’écris ces lignes), l’ensemble des morceaux composé en 2016 par le jeune artiste rennais s’avère au pire relaxant au mieux d’une poésie troublante. Un coup de cœur pour une compilation qui ne fait que retranscrire musicalement des sentiments.

Disponible sur Bandcamp tout comme Let’s Go, EP lui aussi gratuit, lui aussi très beau et lui aussi composé en 2016.

Nymano – Romance

Membre d’Unown, Nymano produit ici un album simple et agréable. Des beats tranquilles pour qui sait prendre le temps d’apprécier sa musique. Un album jazzy-hip hop qui se laisse écouter sans qu’on arrive vraiment à trouver quel track on a préféré.

Le Mont Analogue – Le Mont Analogue

On le savait, Lucio Bukowski est prolifique et plein de talent (Oderunt Poetas aurait pour moi mérité sa place dans le top d’Hamitsuka).

Une étrange paternité

Après de nombreux albums instrumentaux écrits sous de divers noms, Lucio se lance ici dans une collaboration… du moins en apparence. En effet l’album ne comporte comme seule description que “GIALLO + LUDO + IGNATIUS PO = LE MONT ANALOGUE”. Si Ludo est bien un des surnoms de Bukowski, on peut se demander si Giallo et Ignatius Po sont simplement d’autres beatmakers ou de nouveaux surnoms. Et pour cause, Lucio a participé à la création de Ô, un album ayant pour description “L’ENTARTETE QUARTET est un ensemble produisant de la musique instrumentale et se composant de 4 membres : Haymaker, Louise Kabuki, Nestor Kéa & Ludo”… Haymaker et Louise Kabuki étant aussi tous les 2 des surnoms de Lucio Bukowski. Un album peut-être écrit par Lucio Bukowski, peut-être écrit avec 1 ou 2 autres musiciens donc.

Un bel album

L’album est assez différent des instrus habituelles de Lucio. Les lignes de synthés semblent plus brutes, moins travaillées que d’habitude. De la même façon, si l’objectif est toujours de faire voyager, le voyage est moins immersif qu’avant. Plus que ça, lorsque le diptyque des Jours sans Horloge visait un tour du monde à travers le temps, Le Mont Analogue semble presque monotone. Mauvaise chose ? Bonne chose ? En réalité peu importe. L’important reste que l’album reste très agréable à écouter.

Grems – Green Pisse

Avis nuancé pour ce qui devait au début s’apparenter comme le dernier album du rappeur “venant de partout” Grems. D’une part l’album est gratuit (une version un peu plus complète et payante existe également) et contient de bons morceaux (Bruce Willis, 02 Mars), d’un autre l’album est assez inégal, certaines pistes semblent trop peu travaillées voire sans réel intérêt.

Cependant, ça vaut toujours le coup de le télécharger contre son adresse mail sur Chateau Bruyant Records. Une fois n’est pas coutume : l’important reste de se faire son propre avis.

xanthorg – From Sadness to Peace

On ne saurait trop dire si l’on n’aime ou pas. En tout cas ça a toujours le mérite d’être… original. Un mélange entre vaportrap et house particulier que l’on ne peut que vous recommander d’écouter, d’essayer.

Disponible sur bandcamp (“QUUOIII ?! Que vois-je ? 2€ ??? -Un lien pour le télécharger gratuitement est en description”)

Riceball! おにぎり- Riceball! おにぎり

De la future funk de tout ce qu’il y a de plus basiques. Surtout des samples (notamment de Carmen (ou de Nero) à se demander si l’on ne qualifierait pas plutôt ça de remix). En tout cas c’est simple et très efficace.

Léo Roi – Autotune Muzik

Une vague de fraicheur sur le rap français. Cette année 2017 sera-t-elle celle du couronnement du royaliste Léo Roi ? On ne peut que l’espérer après un premier album si prometteur aux prods entrainantes et aux textes savamment élaborées.

Disponible gratuitement sur HauteCulture ou avec des morceaux inédits pour 3€ sur Bandcamp (comptez 10€ pour la version CD de qualité).

Freeze Corleone 667 – F.D.T

On reste dans le renouveau du rap français avec cette fois-ci un album qui donnera (à tort) une impression plus 1er degré. Assez semblable à Jorrdee (dont il ne gravite pas très loin), Freeze Corleone 667 nous livre une mixtape originale, futuriste, lointaine et sombre.

Disponible gratuitement sur datpiff.

Acid Dream – The Acid Tapes

Publié officiellement sous le nom de [HTRNY7] The Acid Tapes, cet album est le premier du producteur Acid Dream pour le label Hàltràny Industries. Mélangeant sonorité qui ne seraient pas sans rappeler Aphex Twin mais aussi mouvements plus mélodieux, l’album vaut largement le détour.

Disponible gratuitement sur bandcamp avec possibilité de participer au Patreon du label (dont on reparlera).

TeamSESH – You Are All To Blame

Le crew surtout connu pour compter parmi ses membres le rappeur et producteur BONES nous offre ici en téléchargement gratuit un long (1h46 !) album de prods qui comporte donc naturellement plein de (bonnes) surprises. Un sentiment un brin nostalgique domine l’album et lui donne une teinte qui donne envie de l’écouter jusqu’au bout.

Disponible gratuitement sur teamsesh.com. A noter que Bones a également sorti un album gratuit en solo disponible ici.

Tekilatex – 100% Radio Hits

Tout simplement 2h de mix de Tekilatex, l’ex-fondateur d’Institubes, ex-membre de TTC reconverti dans l’électro avec son label Sound Pelligrino et la supervision des boiler rooms en France. Alternant entre moments un peu plats et passages plus dansants ou déroutants, c’est en téléchargement gratuit, que demander de mieux ?

Disponible sur Soundcloud (cliquez sur la flèche vers le bas).

haircuts for men – 先ゼロ

Relativement indescriptible cet EP (à moins que ça ne soit un long track ?) électro, se révèle captivant.

A découvrir sur Bandcamp tout comme あなたの口を実行します sorti en 2016 et tout aussi étrange (une sorte de “beau bizarre”).

Smιka – mellow out

Assez semblable à Nymano, Smιka nous livre un album hip-hop des plus agréables. Léger, hypnotique et poétique, à l’image des pétales de cerisier ornant la pochette d’album.

Jeune G – DEGENERATION

“Rap authentique”, comme disent ceux qui n’aiment pas PNL. Premier projet d’un jeune beatmaker parisien, plutôt encourageant, 6/10.

Mais aussi…

Pensée émue pour des albums qui étaient dignes d’être remarqués sans pour autant avoir grand chose à dire dessus. En vrac :

J’aurais bien rajouté The Life of PabloHéra, Mystère et Dans La Légende mais il sont payants 😢.

Sur ce, à l’année prochaine.

(Edité le 02/01 à 20h45 pour ajouter 2 albums sur conseils de @yungsynth)

A propos de l'auteur

Gaspard

Grand g❀urou du site. 50% France Culture, 50% rap alternatif, 50% musiques électroniques moisies, 100% fluid, 0% de dignité.
Quelque part entre Pascal et Cioran, rages et fleurs ; vivre la tête haute et le cœur léger, transformer la nuit en matin.

Articles similaires

Laisser un commentaire