[Article mis à jour le 5 novembre à 15h49 pour remplacer les théories par des éléments concrets]

5 mois que l’on attendait, 5 mois de spéculations et théories farfelues, 5 mois de mauvais teasing, et elle est enfin là : Sombra, le nouveau personnage jouable d’Overwatch qui arrivera la semaine prochaine.

Sombra

(Enfin) l’aboutissement de cette enquête.

Des mois donc que cet enfer à lieu et enfin Blizzard a décidé de lâcher l’affaire. A l’aide de cet ARG (Alternate Reality Game ou Jeu en Réalité Alternée), Blizzard fut sans pitié avec les petits malins désirant en savoir plus sur leurs projets, mais fit surtout le bonheur des vidéastes qui multipliaient à foison les vidéos à propos de ces recherches.

191

Les premières images qui ont déclenché la psychose visuelle (alors qu’il s’agit en réalité du skin d’un autre personnage, Ana)

Depuis la beta du jeu, Blizzard nous teasait ce personnage. Et cela quitte à créer des pics d’intérêts éphémères qui laissaient place à des désenchantements et une lassitude générale. Mais c’est avant tout une psychose parmi les joueurs victimes des mauvais trolls lâchant le sempiternel « Hé j’ai vu Sombra ! » qu’a créé Blizzard.

Codes en morse, petites phrases anodines lâchées par les héros, faux hacking des streamers Overwatch et surtout ces chargements sans fin qui laissaient suite à de fausses news foireuses. Tout était donc fait pour créer la hype. Mais c’est dans cet infernal circlejerk que le staff d’Overwatch ont laissé fuité (intentionnellement ou non) les premières images de Sombra.

overwatch_-_sombra_et_un_mode_de_jeu_inedit_fuitent-001.jpg

Le fameux screen qui a embrassé les subreddits dédié à Overwatch et les dessinateurs

A partir de là, on sentait que l’ARG était terminé et ceci dans les derniers jours précédent la Blizzcon.

La fin du suspens

overwatch-sombra

L’artwork accidentellement mis en ligne sur le store de Blizzard

Enfin ! C’est durant la Blizzcon que Mike Morhaime dévoile officiellement Sombra. On nous la dévoile par des séquences d’animations 3D/images de synthèse du plus bel effet. Le tout réuni à travers un nouveau court-métrage excellent, à la hauteur de nos espérances. On y découvre donc brièvement son comportement très sarcastique et désinvolte, aux faux airs d’Harley Quinn. En effet le côté (faussement) excentrique disparait au profit d’implants technologiques modernes qui ferait jalouser les ingénieurs de VersaLife.  On peut y voir aussi ses capacités, ses motivations personnelles et ses liens avec les personnages du jeu, ainsi qu’un peu plus sur l’histoire du jeu.

Dans un autre clip vidéo, en animation 2D cette fois-ci, c’est Sombra elle-même qui nous raconte son histoire .

Comme le présentait les enquêtes de l’ARG, Sombra appartient au camp des « méchants ». Elle reste néanmoins indépendante puisque privilégie ses intérêts personnels. On n’a cependant pas la confirmation officielle qu’il s’agit de la fille de Reaper/Faucheur (aka l’américain aux origines mexicaines Gabriel Reyes), comme le voudrait le consensus des enquêteurs de l’ARG.

Que vaut donc Sombra ?

Il est donc maintenant sûr que ses compétences sont similaires au Spy de Team Fortress 2, le jeu créé par Steam dont Overwatch semble très inspiré dans ses mécaniques de gameplay. Elle est classée comme un personnage offensif de part son pistolet mitrailleur à courte portée, sa fine hitbox et sa mobilité. Il est cependant intéressant de noter qu’elle semble que son passif Opportunist est extrêmement redoutable puisqu’il lui permet de voir les ennemis ayant reçu des dommages critiques. Elle possède aussi 3 capacités activables, ce qui est une chose inédite depuis la sortie du jeu. On se demande si Blizzard compte faire ceci avec d’autres de ses personnages déjà existants.

Ses capacités

La première capacité offensive de Sombra se nomme Piratage. Celle-ci lui permet de pirater ses ennemis et les priver temporairement de leurs capacités, annuler leur capacité ultime, ou corrompre les kits de soins.Son cooldown est de 12 secondes. Cependant ses deux autres capacités sont de l’ordre du déplacement du personnage et possèdent un cooldown étonnamment court de 6 secondes chacune.

Ainsi la capacité Camouflage thermoptique permet à Sombra de devenir invisible et d’augmenter sa vitesse pour une courte période. Cependant celle-ci est désactivée si elle utilise des capacités offensives ou si elle reçoit des dégâts.

Quant à sa capacité Transducteur elle semble proche de la téléportation de Faucheur mais sans sa discrétion visuelle. En effet Sombra lance une balise de transduction vers laquelle elle peut se téléporter instantanément tant que celle-ci est active. Reste à savoir si celle-ci est toujours active après une première utilisation ou après la mort du personnage par exemple.

Sa capacité ultime IEM suit le principe de Piratage mais pour tout les ennemis proches de la hackeuse. La crainte qui nous avions se fondait sur le temps d’activation de ses capacités et de leurs cooldown. Les premières images montre qu’il s’agit ici d’un personnage assez équilibré et que le staff d’Overwatch arrive à un entre-deux pour que Sombra ne soit pas trop avantagée mais que cela lui permette quand même de flank et laminer les quelques campeurs désagréables.

Son utilité

Les dégâts infligés par le pistolet mitrailleur dont elle est pourvue sont redoutables, il s’avère qu’elle fait autant de dommages que les autres armes des personnages de la même catégorie. On peut alors voir que Sombra relève totalement du personnage offensif solitaire, alors que nous la voyons comme étant plus équilibrée si elle était comme un personnage d’attaque très enclin au soutien. Son invisibilité lui permet de passer les lignes ennemies et révéler les positions des adversaires. On peut aussi voir que sa capacité Piratage paralyse temporairement un adversaire, lui faisant ainsi annuler l’activation de certaines capacités ultimes. Ces capacités pourraient se révéler décisif lors des affrontements occasionnés lors d’un flank.

Heureusement l’avantage d’Overwatch est que l’extension commerciale ne se situe pas dans l’achat de DLC mais dans des « lootbox ». Les personnages, cartes et modes de jeu sont ainsi compris dans le jeu. Cela semble anodin mais comme me le fit remarquer Armoff les joueurs ne souffriront sans doute pas du syndrome touchant les jeux de combats à DLC comme le dernier Street Fighter. C’est-à-dire que le jeu évitera l’arrivée d’un(e) combattant(e) aux capacités nettement au-dessus de la moyenne dans l’unique but d’inciter les joueurs à payer pour pouvoir le jouer… Pour ensuite le nerf dans les semaines à venir. Mais comme nous avons pu le voir dans les gameplays qui ont suivi elle semble bien trop puissante et risque de remplacer Tracer sur bien des aspects.

aunty_amelie_babysitting

On espère qu’il y aura un skin au masque de mort mexicain

Gameplay

Pour son gameplay on peut voir qu’il s’agit d’un personnage typiquement pour les « trolleurs ». C’est aussi peut-être la nouvelle solution pour éradiquer les quelques personnages jugés toxiques comme Bastion, Torbjörn, Hanzo ou même Genji. Dans le cas Bastion par exemple, on peut se demander si Piratage désactivera la forme Tourelle de celui-ci. Quant à celle de Torbjörn il nous faut savoir si l’invisibilité nous permettra de passer sans nous faire repérer par celle-ci. Reste encore à savoir si le Piratage pourra être annulé par la matrice défensive de D.va ou par le reflect de Genji (ce dont on doute fort). Cependant tout semble présager que Sombra sera repérable par la flèche sonique d’Hanzo ou l’Infravision de Widowmaker/Fatale, même avec son camouflage.

Dans la foulée, quelques annonces importantes

Blizzard nous annonce aussi la sortie d’un nouveau mode de jeu intitulé « Arcade » aux règles encore non-officialisées (ou du moins qui n’ont pas encore fuitées). Celui-ci comportera du 1vs1 ou du 3vs3 sur les maps Eco Point: Antarctic et Oasis. Leurs sorties est attendue courant décembre. Cela se ferait donc sans doute au même moment que le début de la troisième saison des Ranked. A cela s’ajoute aussi « une « cave » où les joueurs pourront y séjourner pour de se reposer, et la personnaliser. » selon IGN.

En parallèle, la Overwatch League liée à l’eSport a commencé à se former. Dorénavant équipes, sponsors, recrutements seront gérés par Blizzard eux-même. Cela a pour point novateur d’accueillir des joueurs locaux et favoriser la formation d’équipes officielles attitrées à une ville. C’est sans doute un moyen de concurrencer les entreprises asiatiques qui monopolise le marché de la scène eSport mondiale. En effet, celle-ci regroupe souvent des teams indépendantes composées de joueurs souvent situées géographiquement loin les uns des autres.

Cependant le risque est que cela devienne un milieu très enclin aux disputes ou aux dramas dus à des mésententes entre les joueurs. Mais cela évite (ou du moins ralentit) la formation d’une atmosphère élitiste reposant uniquement sur la notoriété d’un joueur pro. De plus les moyens de se qualifier repose surtout sur le rang du joueur en parties compétitives. Or comme le dit si bien un fameux adage parcourant les discussions entre joueurs « Les niveaux ne veulent plus rien dire ». S’ajoute à ça que tant que Blizzard ne réformera pas son système (voir cet article de Game Love), l’importance des parties compétitives sera toujours aussi insignifiante.

En bref, en ces premières annonces de la Blizzcon on est plutôt satisfait de voir enfin les choses bouger mais ils ne faut pas se leurrer : le staff d’Overwatch a encore beaucoup de chose à rectifier pour rendre leur jeu meilleur.

Dva et Sombra faisant des Jojos Poses (source inconnu

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques anonymes des visites. + d'infos

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer