Obsimo est le nom de scène et de projet d’un artiste bordelais, Andrei Convard. Après avoir eu des expériences en tant que guitariste dans des formations typées rocks, il a décidé de créer son univers pour conquérir la scène bordelaise.

Après avoir sorti son premier EP Eyes, il y a 1 an, il revient avec Lucide, la suite du précèdent disque, comptabilisant déjà près de 7 000 écoutes sur SoundCloud. Nous avons eu l’occasion de le rencontrer fin mars lors de son concert au Krakatoa pour le festival I WANT YOU.

Underlined : Tu es actuellement au début de ta série de concerts  pour présenter ton deuxième EP Lucide. Pourquoi lui avoir donné ce nom ?

Obsimo : Un soir je suis tombé sur une vidéo qui était sur les rêves lucides. J’ai essayé d’en faire mais j’ai pas réussi (rires). Aussitôt je me suis mis à composer, m’inspirant énormément, d’où le nom.

On constate sur le nouvel EP qu’il y a une certaine cohérence avec le précédent, tu as un processus de production particulier ?

J’ai pas vraiment de schémas, ça dépend des morceaux, ca peut partir d’une idée de mélodie ou d’une base rythmique, y’a pas vraiment de règles, je prends ce qui me vient sur le moment.

Je poste des vidéos sur Youtube que j’appelle « Home Session », j’en ai déjà fait 3, où je compose en direct en me filmant mais aussi en mettant Ableton sur l’image pour montrer au public l’évolution de la composition au fil de la vidéo.

Justement, en parlant de tes vidéos, tu as sorti deux clips animés pour des morceaux de ton premier EP Eyes. Tu peux nous en dire plus ?

En fait j’avais fait un remix de Son Lux pour le morceau Easy que j’avais balancé sur mon Soundcloud et un étudiant londonien en design (Jevon Mahoney) est tombé dessus. Il a vraiment aimé la patte que j’ai ajoutée et il était super chaud pour réaliser  un clip animé pour le single qui était pour le coup Tear. Il a aussi fait d’ailleurs le clip de Lucide pour le dernier EP.

Pour le futur, t’as l’intention de rester sur des clips animés ou t’as envie d’explorer de nouvelles choses ?

J’ai kiffé son idée de clip animé pour lancer ma première vidéo, on va dire « professionnelle », il m’a proposé quelque chose de propre et efficace, avec un choix dans les animations qui me correspondait totalement. Jevon a vraiment cherché à faire correspondre au mieux mouvements animés et tempo/mélodie pour ne pas créer de décalage.

Pour le single du prochain EP, j’ai l’intention de faire un clip filmé, j’ai déjà trouvé la personne, il s’appelle Antonin Sohier et il fait parti d’une asso bordelaise « La Jimonière » pour laquelle il fait les visus. On a les mêmes idées, et en plus on s’entend super bien !

 

Obsimo pendant son concert au Baraka

On voit que tu en es à tes premiers nouveaux lives avec des mois d’avril et de mai chargés en dates. Quand on connait tes performances scéniques, on se dit qu’un show lumière sur mesure serait particulièrement adapté. Tu y réfléchis ?

Carrément. Pour le moment je me concentre surtout sur mon live pour avoir un set carré et cohérent. Je préfère attendre et trouver les bonnes personnes pour le faire, des gens qui seront vraiment dans mon délire.

Tu as eu auparavant des formations différentes, avec une autre approche de la musique, qu’est-ce qui change avec ce nouveau projet ?

Déjà composer seul c’est bien plus facile pour moi. J’enregistre directement sur Ableton mes idées. Ça me donne de suite un aperçu de si ça peut le faire ou pas.


Pour le live c’est aussi très différent, au début pour les premiers concerts c’était très bizarre, quand t’es habitué à être accompagné d’autres personnes sur scène c’est pas facile, il faut juste prendre confiance en soi petit à petit et faire des concerts régulièrement et après tout roule, le plaisir est toujours aussi bon !

Justement, quel est le morceau que tu aimes jouer en live ?

C’est sûrement Ramsay qui est dans le dernier EP. Vu que mon set est progressif je le mets généralement vers la fin, ça ambiance pas mal les gens donc c’est cool.

Quel est l’artiste qui va monter en 2017 selon toi et tes goûts musicaux ?

J’ai découvert récemment sur Youtube un groupe qui s’appelle The Blaze, ils ont sorti deux clips sans faire de concerts et ça a fait un gros buzz. Et sinon sûr la scène bordelaise j’ai beaucoup aimé le dernier album de John and The Volta Low Life. Il a un univers très proche de Radiohead pour ce qui est de la voix et des instrus tout en apportant ses propres bonnes idées et son clip qu’il vient de sortir pour son single Bad Dreams est vraiment hyper bien pensé et réalisé par l’équipe de Resilients.

On arrive à la fin de l’interview, dis-nous ce qui est prévu pour la suite ? Un nouvel EP ?

J’ai déjà commencé à composer pour un nouvel EP, ça restera dans le même esprit que d’habitude tout en apportant de nouvelles sonorités. J’ai toujours pas de date exacte de prévue mais ça sera sûrement pour la rentrée prochaine.

Je mets toutes les informations, sorties de sons et de concerts sur ma page Facebook ! J’ai un mois de mai assez chargé au niveau de dates, surtout avec la finale du Mozaic Rock Challenge le 20 mai à Bordeaux. J’espère que les gens viendront nombreux, en plus la place est gratuite ! Je ferai aussi le lendemain ma première sortie en dehors de Bordeaux puisque je jouerai à côté de Toulouse pour le festival Hit the Road en compagnie de mon autre formation, Oxtail, ça sera notre dernier concert d’ailleurs!

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs pour réaliser des statistiques anonymes des visites. + d'infos

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer