Le 20 mars est sorti la mixtape 2020, quatrième projet de TripleGo, groupe formé par MoMo Spazz et Sanguee, originaire de Montreuil. S’inscrivant dans une scène française Cloud, le sillon emprunté ici en accentue d’avantage l’aspect planant, favorisant le voyage plutôt que l’egotrip, pour notre plus grand bonheur.

Les clips, réalisés par Kevin Elamrani, sortis il y a quelques temps annonçaient la couleur, un prolongement de la démarche esquissée sur Eau Max. Pulsations ralenties, cotonneuses, sur nappes célestes.

En route pour 2020

Départ Croix de Chav’, quelques dernières affaires à régler avant de passer prendre du carburant, et nous voilà lancés.

Les ambiances définissent les contours des somptueux paysages traversés (New Balance en tête, produit par Freaky Bagel). On oscille entre architectures orientales et nappes réverbérées, de nuits, guidés par la Lune. Les deux compères nous inviterons plus tard à contempler les rues d’une ville rétro-futuriste façon Otomo, bercés par une production aux teintes de Wave (Guapo). Mais avant cela, quelques sonorités vaportrap (Blanche) nous embarquent avec légèreté, comme un road trip sous le soleil du Maroc.

On se rapproche, entre autres, des univers de la team Sesh ou Night Lovell le temps de quelques morceaux (Potogo, produit par Juxebox). On taille ensuite la route vers notre destination finale, majestueuse, tant envoûtante que dépaysante. Montreuil ne nous a jamais paru si loin, tout en étant si proche. On se remémore le début de notre périple, les 50 balles en poche sous cello, l’agressante réalité embuée, presque avec nostalgie.

Une chose est sûre, MoMo Spazz sait où nous emmener, et il a soigné son itinéraire. 2020 est l’équivalent rap français de Journey. La production très soignée utilise les codes du Cloud rap pour assurer une cohérence sur la longueur, mais chaque morceau est saupoudré d’éléments d’autres sphères musicales. Entre synthés arpégés, subs 808, plages atmosphériques et samples de musique du monde, le grand écart se fait sans accroc, tout en douceur, et rafraîchit nos playlists.

Sanguee quand à lui, nous conte les plus petits détails d’une vie, esquissant malgré eux leur quotidien. Monotonie, désenchantement et un besoin d’évasion qui persiste, entre les larmes et les abus. Il entrecoupe son récit de réflexions, témoignant tant de son recul que de son aspiration à de nouveaux horizons. « Tout ça va changer, tout va s’arranger ». L’éloignement des hommes, les euros comme porte de sortie. En attendant, chacun trouve refuge dans son univers.

« J’suis bien dans ma trix-ma. »

Le travail de la voix, maîtrisé depuis Eau Max, s’accorde parfaitement aux ambiances, laissant de la place à l’instrumentale. Parfois seuls quelques mots se distillent de manière éparse, comme pour ponctuer les atmosphères sous-jacentes. Parfois, Sanguee est si rapproché du micro qu’il semble se tenir derrière notre épaule. À d’autres moments, sa voix réverbérée semble provenir de l’autre coté d’un tunnel. En contraste avec un rap français qui parle aux foules quand il ne te crie pas simplement dessus, TripleGo nous accompagne en douceur.

 

 

Finalement, MoMo Spazz et Sanguee nous montrent encore une fois qu’ils ont la formule dans ce dernier projet gratuit, dense et diversifié. Puisant dans leur culture musicale le meilleur de chaque afin de nourrir leur machine à évasion qu’est TripleGo. Une salle de l’esprit et du temps à portée de tout amateur de rap français.

Découvrez le clip du titre Elbi, sorti aujourd’hui.

2020 est disponible en téléchargement gratuit sur le site officiel du groupe.

Laisser un commentaire